Débuter une recherche en histoire médiévale

31 octobre 2011
Par

La première séance de l’Atelier, mardi 25 octobre,  a notamment été l’occasion de présenter une liste d’adresses, de références et de sites qui permettent de bien débuter une recherche … à Paris (puisque ce carnet est d’abord destiné aux étudiants de l’EHESS).

Bibliothèques

Bibliothèque nationale de France. Inscription payante, avec lettre de votre directeur de recherche (en faisant valoir le besoin de consulter des ouvrages rares ou des manuscrits pour obtenir un accès à la bibliothèque de recherche).

Bibliothèque de l’INHA (continuant la Bibliothèque d’art et d’archéologie Jacques Doucet) dans la salle ovale du site Richelieu de la BNF.

Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne : bibliothèque naturelle pour les étudiants de l’EHESS (puisque l’Ecole n’a pas de bibliothèque propre), et de plus spécialisée en histoire médiévale. Utile pour le prêt (2 livres à la fois) et le prêt inter-bibliothèque (à consulter sur place). Pendant les travaux, la consultation a lieu 4, rue Valette (75 005 Paris), au sein des locaux de la Bibliothèque Sainte-Barbe. La communication de certains titres est différée.

Bibliothèque Sainte-Geneviève, 10 place du Panthéon. Ouvert de 10h à 22h, consultation sur place. Fonds importants à la réserve.

Bibliothèque du Saulchoir, 43bis rue de la Glacière 75013 Paris (M° Glacière) – inscription gratuite, souscription à la société des amis de la bibliothèque pour avoir des tarifs réduits de photocopie. Ancienne bibliothèque du studium de la province dominicaine de France. Idéale pour l’histoire de la théologie et de la philosophie.

Bibliothèque de l’IRHT, 40 Av. d’Iena (M° Iena) – inscription gratuite, ouvert de 9h30 à 17h.

Pour la consultation de microfilms de manuscrits (toutes les collections médiévales françaises, sauf BNF, sont ou seront reproduites). Avant de consulter, vérifier la cote du microfilm dans la base Medium, accessible sur le site : http://www.irht.cnrs.fr/ ; beaucoup de ressources sur le site.

Bibliothèque Cujas (à côte de Sainte-Geneviève) : pour l’histoire du droit. Les enseignants, y compris moniteurs, ont accès aux magasins, qui valent le déplacement.

Bibliothèque de l’Ecole des chartes : normalement réservée aux élèves de l’Ecole ; on peut néanmoins demander à y avoir accès en justifiant de recherches concernant l’histoire de l’écrit. Une fois sur place, c’est le paradis, puisqu’une très grande partie des collections est en accès direct.

Bibliothèque de l’Institut historique allemand, 8, rue du Parc-Royal : il ne faut pas oublier que l’IHA concerne l’histoire de l’Allemagne, mais aussi celle de la France. Pour travailler au calme, du lundi au vendredi, de 10h à 18h (17h le vendredi).

Catalogues en ligne :

Le Catalogue collectif de France : http://ccfr.bnf.fr réunit le catalogue de la BNF (http://catalogue.bnf.fr) et le SUDOC (catalogue collectif des bibliothèques universitaires françaises : http://www.sudoc.abes.fr – important pour la fonction « localisation » qui permet de savoir où trouver un ouvrage).

Karlsruher Virtueller Katalog : http://www.ubka.uni-karlsruhe.de/kvk/  permet de faire des recherches simultanées dans les meilleurs catalogues de bibliothèques au monde (essentiel pour retrouver la référence exacte d’un livre rare).

Un catalogue ésotérique, de treize bibliothèques spécialisées, du réseau « Premier Millénaire Chrétien » (dont Saulchoir, IRHT, etc.) : http://trd.mom.fr/zsearch/rubrique.php3?id_rubrique=30

Recherches sur internet

Un point de départ nécessaire : Ménestrel : http://www.menestrel.fr/

Revues en ligne

en accès libre :  Revues.org : http://www.revues.org/ plus de 200 revues, surtout françaises, parfois avec délai de restriction pour les derniers numéros ; diffuse notamment Médiévales ; Cahiers de recherches médiévales ; Clio, Histoire, femmes et sociétés ; Bulletin du Centre d’études médiévales d’Auxerre ; Oliviana.

Persée : www.persee.fr/ une centaine de revues, rétrospectif (collection complètes sauf dernières années) dont Annales, Bibliothèque de l’École des chartes, Mélanges de l’Ecole française de Rome, Revue de l’Art, etc.)

Accès payant (via les postes de travail de l’EHESS, l’ENT ou par la Bibliothèque de la Sorbonne) :

JSTOR : collections complètes (sauf dernières années) de plus de 1200 revues, surtout américaines (Speculum, Journal of Economic History, Transactions of the American Philosophical Society, etc), mais pas seulement (Past and present, Studi storici). Attention, l’abonnement de l’EHESS ne couvre pas tous les titres. Pour ceux qui manquent, il faut passer par d’autres accès (dont la BNF ou la Sorbonne).

Wiley SHS : une quarantaine de revues (dont Economic History Review, Renaissance Studies, etc.)

Cairn : accès aux numéros récents de 200 revues francophones (dont Annales, Le Moyen Age, Revue historique, etc.).

MUSE : (dont Journal of the History of Ideas, Journal of Medieval and Early Modern Studies)

Science Direct (pour nous, seulement Journal of Medieval History)

Springer link : pour les revues publiées par Springer (dont Revue de Synthèse).

Dictionnaires et encyclopédies

 Lexikon des Mittelalters, Munich-Zurich, 1980-1999, 9 vol.

Dictionnaire raisonné de l’Occident médiéval, J. Le Goff, J.-C. Schmitt (dir.), Paris, Fayard, 1999 (gros articles de synthèse).

Dictionnaire du Moyen Âge, C. Gauvard, A. de Libera, M. Zink (dir.), PUF, 2002 (notices courtes, très inégales, dont quelques très bonnes synthèses).

Dictionnaire d’histoire et de géographie ecclésiastique, Paris, Letouzey et Ané, depuis 1912,  arrive à la lettre L. Contient des notices sur les personnages et les établissements ecclésiastiques.

Dictionnaire de spiritualité ascetique et mystique, Paris, Beauchesne, 1932-1994, 16 vols., plus large d’esprit et de spectre que ce que le titre laisse penser.

Comment mener une recherche bibliographique

Un manuel de survie : Jacques Berlioz et al., Identifier sources et citations, Brepols (L’Atelier du médiéviste, 1), 1994. Voir aussi l’ensemble des volumes de cette collection.

Recherche thématique : commencer par la Typologie des sources du Moyen Age occidental, dir. Léon Génicot, Brepols, de 1972 à 2003, 86 petits fascicules couvrant presque tous les types de sources.

Par auteur ou texte, premier repérage in August Potthast, Repertorium fontium Medii Aevi, Rome, 1962-1990 (s’arrête à la lettre K) (usuel, BNF, salle Z) : constitue la refonte de A. Potthast, Bibliotheca historica medii aevi, Berlin, 1896. L’entreprise est maintenant reprise à la base : Compendium auctorum latinorum medii aevi (CALMA) dir. M. Lapidge, C. Leonardi, Garfagnini, SISMEL, depuis 2000, jusqu’à F.

Plus restreint mais complets :  R. Schönberger, B. Kible, Repertorium edierter Texte des Mittelalters aus dem Bereich der Philosophie und angrenzender Gebiete, Berlin : Akademie Verlag, 1994.

P. Schulthess, R. Imbach, Die Philosophie im lateinischen Mittelalter : ein Handbuch mit einem bio-bibliographischen Repertorium, Zürich-Düsseldorf : Artemis & Winkler, 1996.

Bibliographies annuelles :

Medioevo latino. Bolletino bibliografico della cultural europea da Boezio a Erasmo (secoli VI-XV), publié par la SISMEL (Florence), depuis 1980. Accessible, avec d’autres publications de la SISMEL, sur la base Mirabile.

Bibliographie annuelle du Moyen Age tardif (BAMAT), réalisé par l’IRHT, publié par Brepols, depuis 1991.

Bibliographie de Civilisation Médiévale (= supplément bibliographique des Cahiers de civilisation médiévale) et International Medieval Bibliography : les deux sont accessibles en ligne sur le site Brepolis (accès payant, accessible à la BNF ou par la Sorbonne). Utile pour un premier sondage, mais pas exhaustif.

Bibliographie annuelle de l’histoire de France, réalisé par l’Institut d’histoire moderne et contemporaine.

Autres bases de données en ligne :

RI-OPAC : http://opac.regesta-imperii.de : L’Académie des sciences de Mayence, en marge du projet Regesta Imperii, produit une excellente base de données bibliographique, mais non classée.

Archives de littérature du Moyen Age : http://www.arlima.net : bibliographies des œuvres et études sur la littérature française médiévale ; entreprise collective bénévole (avec des lacunes), coordonnée depuis Ottawa.


Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Posté dans : Séminaire

Laisser un commentaire


Carnets de recherche