Séance du 7 janvier 2014 : « Les images exemplaires »

Ce mardi 7 janvier, pour la première séance de l’année 2014, nous aurons le plaisir d’écouter Marie-Anne Polo de Beaulieu (CNRS, EHESS) et Julie Jourdan(EHESS, GAHOM) sur « les images exemplaires » au Moyen Age. Vous trouverez ci-dessous  un résumé de la séance et  un exemplaire, augmenté d’une bibliographie d’orientation, proposés par les intervenantes en guise  d’introduction.

Les images exemplaires

Marie-Anne Polo de Beaulieu et Julie Jourdan

Cette séance de l’atelier des médiévistes sera consacrée à une réflexion méthodologique portant sur l’« image exemplaire » ou plus précisément « les » images exemplaires, puisque cette fonction de l’image, telle que nous tenterons de l’identifier, prend sa forme et trouve son efficacité spécifique dans l’appariement d’un réseau d’images de toutes natures, telle que l’acception médiévale de l’imago l’entend (images mentales, images matérielles, images littéraires…).

Cette notion d’ « exemplarité » se réclame de la tradition de la prédication et de celle des exempla, outils ou matériaux du discours chargés d’ « illustrer » le sermon des prédicateurs et servant de support à l’enseignement du credo à des fins salutaires tout comme à la diffusion d’une culture de masse destinée aux laïcs. Si le fort potentiel de l’image à « présentifier » le discours et à marquer les esprits n’a pas échappé aux prédicateurs médiévaux, le perfectionnement des techniques du prêche, notamment à partir du XIIIe siècle grâce aux ordres mendiants, n’est pas en retour étranger à la création iconographique médiévale. En effet, s’il est relativement courant d’identifier dans l’iconographie médiévale une source exemplaire comme étant à l’origine d’un motif (comme c’est également le cas pour les fables par exemple), les échanges possibles entre les stratégies déployées par la prédication à des fins persuasives et la construction d’une iconographie à caractère exemplaire n’ont été que très peu étudiés.

Ainsi, sans pouvoir prétendre y répondre de façon exhaustive, nous tenterons à travers la présentation de quelques récits exemplaires illustrés matériellement dans des ouvrages de natures diverses (manuscrits et imprimés) de poser quelques questions. Celles-ci porteront sur la façon dont une image peut trouver une efficacité exemplaire relevant de différents usages, sur les rôles que peuvent jouer les enluminures aux côtés de récits conçus eux-mêmes comme images du discours, mais aussi sur le cas de certaines images exemplaires émancipées du texte et fonctionnant de façon plus autonome. De même, on s’interrogera plus globalement sur les similitudes observables entre l’élaboration des images et celle des exempla, produits en séries puis profilés pour des utilisations ciblées afin de servir leur vocation didactique et salutaire.

 

Exemplier 

 

Jacques de Vitry, Sermones communes, 93

Rothschild Canticles, 1

Aliquando ante quandam nobilem mulierem vidi que cum esset in ecclesia tempore hyemali, quedam paupercula mulier post tergum suum gemebat pre angustia frigoris. At illa cepit cogitare quod pelliceum quo induta erat daret illi pauperi mulieri. Sed multum grave erat ei missam relinquere nec poterat expectare donec celebrata fuisset missa, cum mulier nuda frigore cruciaretur. Unde vocata illa duxit eam seorsum, ascendens turrim seu campanille ubi campane ecclesie dependebant et dato pelliceo mulieri ad ecclesiam inferius est reversa. Finita autem missa, capellanus secreto accessit ad eam, dicens : “Domina quo perrexistis quando recescistis ab ecclesia ? Sciatis quod nec unum verbum potui dicere cum essem in secretro misse donec fuistis reversa”. Ex quo patet quantum Deo placeat nudum vestiri qui mulieri sancte, que cum cordis angustia missam relinquerat totum residuum reservavit. Nota quod quedam nobilis mulier, cum esset in ecclesia tempore hyemali, quedam paupercula mulier post tergum suum gemebat pre angustia frigoris et illa cepit cogitare quod pellicium quo induta erat daret illi pauperi mulieri. Sed multum grave erat ei missam relinquere. Nec poterat expectare donec celebrata fuisset missa, cum mulier nuda frigore cruciaretur, unde vocata illa duxit eam seorsum, ascendentes turrim vel campanille ubi campane ecclesie dependebant et dato pelliceo mulieri ad ecclesiam inferius est reversa. Finita autem missa, capellanus secreto accessit ad (f. 115v) eam, dicens : “Domina quo perrexistis quando recescistis ab ecclesia ? Sciatis quod nec unum verbum potui dicere cum essem in centro misse donec fuistis reversa”. Ex quo patet quantum Deo placet nudum vestiri, qui mulieri sancte que cum cordis angustia missam relinquerat totum residuum reservabat.

 

Ci nous dit 492

LA MESSE INTERROMPUE POUR UNE AUMONE. 1/ Une bonne dame en entendant la messe se dépouilla de son manteau pour le donner à un pauvre. 2/ Après la messe, le prêtre lui avoua que dès qu’elle s’était levée de son siège deux mains lui avaient fermé les yeux et la bouche. 3/ Et quand elle fut revenue ces deux mains libérèrent ses yeux et sa bouche. 4/ Dieu fit cela par ses anges pour la bonne dame parce qu’il ne voulait pas qu’elle perde sa messe pour son aumône. 5/ Il montrait ainsi que donner aux pauvres est une œuvre qui lui plaît beaucoup, puisqu’il fit un si beau miracle en prolongeant la messe pour que la bonne dame n’en perde rien.

 

Bibliographie

Bolzoni, Lina, Le rete delle immagini. Predicazione in volgare dalle origini a Bernardino da Siena, Turin, Einaudi,2002.

Rivers, Kimberly a., (s. d.), Preaching the Memory of Virtue and Vice. Memory, Images and Preaching in the Late Middle Ages, Turnhout, Brepols, 2010.

Wetzel René, Flückiger Patrice (Hg.), Die Predigt im Mittelalter zwischen Mündlichkeit, Bildlichkeit und Schriftlichkeit / La prédication au Moyen Âge entre oralité, visualité et écriture, unter Mitarbeit von Robert Schulz, Zürich, Chronos, 2010.

Preacher, Sermon  and Audience in the Middle Ages
, s. d. Carolyn Muessig, Leiden, Brill, 2002.

Polo de Beaulieu, M.  A. et alii,  (s. d.), Le Tonnerre des exemples, Rennes, PUR, 2011.

 


Francesca Aceto

Doctorante GAHOM, EHESS

More Posts

Francesca Aceto

Doctorante GAHOM, EHESS

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *