Pratiquer le comparatisme

Séance du 19 mai 2015

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

Jugement dernier, Fontevraud

La dernière séance de l’Atelier des médiévistes de cette année, organisée par Ekaterina Reshetnikova, sera consacrée au sujet du comparatisme et animée par deux invités, Jérôme Baschet et Marcello Carastro. Médiéviste et antiquisant, ces deux historiens pratiquent une forme de comparatisme dans leur recherches actuelles. Jérôme Baschet, en gardant le Moyen Age comme un point d’ancrage privilégié, élargit son enquête sur d’autres cultures du type analogique (au sens de Philippe Descola) dans une étude des conceptions de la personne. Marcello Carastro, co-fondateur et co-responsable du Programme de Recherche Interdisciplinaire de l’EHESS « Pratiquer le comparatisme : terrains, textes, artefacts » (http://daimon.hypotheses.org/), participe à des enquêtes comparatistes collectives entre plusieurs spécialistes de différentes disciplines et aires culturelles qui se réunissent autour d’un sujet commun. Cette séance sera l’occasion, pour Jérôme Baschet et Marcello Carastro, de croiser leurs réflexions respectives sur le rôle de la démarche comparatiste, ainsi que certains éléments de leurs propres recherches et expériences plus pratiques.

Lectures proposées pour préparer la séance :
Jean-Pierre Vernant, « Corps obscur, corps éclatant », dans Corps des dieux, Paris, Gallimard, 1986, p. 19-45, ainsi que son introduction à ce même volume collectif et comparatiste, p. 9-15.
Jérôme Baschet, « Un Moyen Age mondialisé ? Remarques sur les ressorts précoces de la dynamique occidentale », dans O. Remaud, J.-F. Schaub, I. Thireau (dir.), Faire des sciences sociales. Comparer, Paris, Ed. de l’EHESS, 2012, p. 23-59.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *